Biyografi

Mano D’iShango découvre la culture hip-hop par la danse et le graffiti, puis se met à l’écriture vers l’âge de 15 ans. Après avoir intégré le Karukera Crew, groupe pionner du mouvement Hip Hop de Guadeloupe, fondé par Star Jee et ExXòs au début des années 90, c’est avec Daly, Darkman, Shèwkan et Edinyo qu’il crée au milieu de la décennie la Horde Noire dont le hit « Mi La Sa Ka Bay » devient un hymne de la jeunesse guadeloupéenne en 1999. Le public le connaît alors sous le nom de Tysmé.

Au début des années 2000, parallèlement aux études qu'il poursuit en France hexagonale, il participe à divers projets tels que la mixtape "Hip Hop Kréol" (2000)(https://www.mixcloud.com/rapkreyolstation/dj-phonie-hip-hop-kreol-side-a/), ou encore le classique du hip-hop kréyòl « Woch, Goumé a Vyé Nèg » (2002) (https://starjee1.bandcamp.com/album/woch-goum-a-vy-n-g).
Cinq ans après son retour en Guadeloupe, il dévoile en 2010 son premier projet solo : « Zayanntifik (Ziontific) ». Avec cet opus, il expérimente un hip-hop kréyòl aux couleurs Kako, nouveau genre musical baptisé par Exxòs MètKakola en 2003. « Fwèsh » illustre cette alliance entre musique traditionnelle antillaise et sonorités électroniques dites « urbaines ».

Peu de temps avant la sortie de son premier album studio, Mano fait la rencontre de Jamal Finess, membre du collectif PapaJazz. Les deux MC ont une vision artistique commune et décident de créer le duo iShango Sound. Cette référence à la surprenante découverte archéologique qu'est le bâton d’Ishango et à la culture caribéenne du sound system symbolise leur démarche afrocréatrice et afrocentrée. C’est ainsi que Tysmé se métamophose progressivement en Mano D’iShango au fil de ses explorations musicales vers des sonorités du futur. Si sa trilogie « Exotysme » (2012 – 2018) fait un tour d’horizon de ses racines hip-hop, le single « KAKO TEKNIK » (2017) annonce son intention d’inscrire sa science poétique dans un hip-hop kréyòl transcendant le temps et l’espace.